CaptureJe vous expliquais il y a quelques semaines ce qu’est une hypoglycémie, je vais pour parler aujourd’hui de l’autre sens dans lequel va la glycémie : l’ Hyperglycémie.

Définition de l’ hyperglycémie

C’est une hausse anormale de la glycémie au delà de 1,26g/L à jeun. C’est ce taux que l’on regarde dans la prise de sang et qui peut dire s’il y a présence ou non d’un diabète. Le soucis, est que les glycémies peu élevées n’ont pas de symptômes particuliers et c’est donc difficile à déceler.

Et oui, c’est pour cette raison que des campagnes de dépistage de diabète existe, on ne le sent pas, mais un simple contrôle de la glycémie à jeun peu déterminer si on a besoin d’un traitement ou non ! Donc allez vous faire dépister 😉

Les causes de l’hyperglycémie sont très variées : le stress, un repas trop riche en glucides, une infection, un manque de sport, des doses d’insuline inadaptées…

Symptômes d’une hyperglycémie

Même si au départ aucun signe ne permet de déceler une hyperglycémie, si celle-ci perdure ou si la glycémie continue d’augmenter, plusieurs signes vont pouvoir alerter les personnes qui en souffrent.

Les principaux symptômes d’une glycémie “non grave” sont : une fatigue très forte thirst-22970_640et inexpliquée, une soif intense, une forte envie d’uriner et qui se répète souvent, y compris la nuit…

Une forme particulière de l’hyperglycémie peut voir le jour si le taux reste élevé trop longtemps (j’en parlerai plus longuement dans un prochain article), c’est l’hyperglycémie avec crise de cétone. Cette fois les symptômes sont plus forts : on retrouve les mêmes que ceux de l’hyperglycémie avec en plus des nausées, des vomissements, une respiration plus rapide, une haleine particulière (on dit que ça sent la pomme), éventuellement un coma dans les cas les plus graves. Il faut donc vite réagir !

Traitement d’une hyperglycémie

Également comme pour l’ hyperglycémie, il faut réagir dans l’urgence !

Tout d’abord, il faut contrôler sa glycémie plus régulièrement. En cas de glycémie supérieure à 2,50g/L, il faut vérifier le taux d’acétone dans le sang ou les urines à l’aide de bandelettes.

Si la présence d’acétone est confirmée, il est préconisé d’appeler l’hôpital ou le médecin, qui vous aidera à adapter vos doses d’insuline pour se sentir mieux…

Dans tous les cas, si les hyperglycémies se répètent, il est fortement conseillé de contacter votre diabétologue pour prendre un rendez-vous et noter vos résultats afin d’adapter les doses d’insuline. Il n’y a pas d’hyperglycémie sans raison !

Pour les porteurs de pompes (comme moi), je vous conseille de vérifier systématiquement que tout fonctionne bien sur la pompe : pile, bulle dans le réservoir, vérifier que l’on n’a pas oublié de s’injecter… Et n’hésitez pas à faire une purge pour vérifier que l’insuline passe bien. Au moindre doute, il faut changer entièrement son système de pompe (kT, tubulure, insuline…). Tellement d’éléments peuvent provoquer une variation de la glycémie que c’est plus simple de tout changer parfois.

Il fapair-624071_640ut toujours avoir une bouteille d’eau sur vous, et avoir en tête un endroit où aller aux toilettes (Petite note aux magasins qui font payer l’accès aux toilettes ! Pensez à nous !!)

Les hyperglycémies à répétitions ne sont pas bonnes pour le corps, c’est ce qui engendre une grande partie des complications à longue durée d’une personne diabétique.

Après plusieurs années de diabète on sent l’hyperglycémie arriver, on peut donc réagir assez vite. Mais il ne faut pas prendre nos sensations comme acquis et vérifier parfois que ce que l’on ressent est toujours le bon taux de glycémie (notre corps s’habitue vite hélas).

J’espère vous avoir éclaircit les idées sur ce point et que mes conseils vont vous aider à mieux comprendre et gérer votre glycémie !

Bonne semaine à tous,

Bisous,

Papple